La nouvelle Porsche Panamera soigne ses passagers

La Porsche Panamera c’est la nouvelle berline qui sous ses airs musclés s’avère être en réalité un véritable bijou qui ne demande qu’à se glisser entre les mains d’une femme. Pour cette 2ème génération de la Panamera, les ingénieurs sont partis d’une copie blanche. Du châssis à la carrosserie, en passant par le tableau de bord ou les motorisations, tout est neuf ! Zoom sur une berline qui additionne les points forts…

porsche, panamera, testdrive, essai, berline, voiture luxeJusque là la Porsche Panamera, dont la première génération date de 2009, n’avait pas su séduire les femmes. Mais avec cette seconde génération, la berline a peu de raison de ne pas faire craquer la gent féminine. En effet, malgré son look sportif, la Panamera affiche un design raffiné et sensuel. En fait, contre toutes attentes ses lignes respirent la féminité !

En effet, la carrosserie sportive ne révèle pas uniquement les qualités agressives de la Panamera, mais met également en valeur un design tout en finesse. Je dirais même plus, à y regarder d’un peu plus près la Panamera a de véritables formes féminines. Entre ses ailes galbées, ses optiques tout en finesse et sa ligne rouge à l’arrière (véritable signature stylistique de Porsche), la belle s’offre un style fin et subtil. En fait, il vous suffit de regarder la Panamera avec des yeux d’esthète et non pas des yeux de sportif prêt à avaler du bitume. Car oui, la Panamera est capable des deux !

Un habitacle qui fait mouche

Si l’extérieur est plaisant, l’habitacle n’est pas en reste. On le savait déjà, Porsche prend soin du confort de ses passagers. Les sièges qui vous enveloppent sont une véritable invitation à avaler les kilomètres. Cerise sur le gâteau, en cas de fatigue ou tension vous pouvez avoir, en option, des sièges massant à l’avant comme à l’arrière. Et contrairement à ce que vous pensez, il ne s’agit pas que d’un effet d’annonce, la sensation est assez incroyable.

Hormis les sièges, le confort vient aussi du tableau de bord qui compte moins de boutons que la version précédente. On gagne ainsi en clarté et en design. Il intègre un écran de 12 pouces tactile doté d’une navigation plutôt intuitive. À titre d’exemple le GPS s’agrandit et se rétrécit comme sur un iPhone.

La colonne centrale légèrement enveloppante, est tout ce qu’on aime en voiture. Elle offre un effet cosy qui nous donne l’agréable sensation d’être dans son boudoir. Dernier point confort important : l’espace ! Aussi bien à l’avant qu’à l’arrière les adultes passent un excellent trajet. Le confort étant le même à l’arrière, on peut dire sans mentir que la nouvelle Porsche Panamera est une vraie 4 places. D’ailleurs, les passagers arrière bénéficient eux aussi d’un bel écran tactile pour gérer la musique, profiter du GPS, régler la climatisation bi-zone ou encore les sièges massant quand la Panamera en est équipée. Même le grand coffre nous rappelle qu’il s’agit d’une voiture “familiale”.

Un intérieur de qualité

porsche, panamera, testdrive, essai, berline, voiture luxeCôté look rien a dire, le résultat est magnifique. Tout est beaux, les matériaux sont haut de gamme, le niveau de finition est nickel et le design est moderne tout en restant sobre. Et comme si cela ne suffisait pas, un double toit ouvrant nous procure un sentiment de liberté très appréciable.

Les rangements à bord sont nombreux et plutôt spacieux. Seul bémol, il manque l’espace pour jeter son téléphone et ses clés de voiture. Car oui, la Porsche Panamera démarre avec les clés dans votre poche ! Après soyons justes, les rangements dans les portières sont grands, les porte-gobelets ne sont pas toujours occupés et si votre téléphone est connecté à la voiture vous n’avez qu’à le ranger dans l’accoudoir central.

La Panamera : belle et connectée

Évidemment sur des voitures de ce standing, l’exigence est à tous les niveaux. Être belle c’est bien, mais la sécurité et la connectivité n’en sont pas moins primordiales. Pour se faire, la Panamera s’équipe du système Car Play qui fonctionne très bien et vous permet de profiter de la musique de votre téléphone, de la lecture de vos SMS, de vos appels et de certaines de vos applications comme Twitter, le tout sans toucher à votre téléphone. Autre point fort, surtout si vous êtes à l’étranger, votre voiture fait hot spot wifi pour tous les passagers. Fini les zones sans réseaux, la Porsche Panamera est votre nouvelle maison !

Côté sécurité, vous bénéficiez de l’alerte au franchissement de ligne, de l’aide au maintien de voie ou encore du régulateur de vitesse adaptatif. Il ne s’agit pas encore de la voiture autonome mais la nouvelle Panamera en prend doucement le chemin. On apprécie également la reconnaissance des panneaux de signalisations !

La Porsche Panamera joue les spas

Au-delà de ses véritables massages, variés aussi bien dans le style que dans l’intensité, la Panamera propose en option un système de ionisation destiné à purifier l’air. Si cette option s’adresse principalement à un marche chinois très en demande de ces astuces pour contrer les hauts niveaux de pollution dont souffre le pays, ce système est appréciable par tous.
Pour celles qui ne sont pas amatrices de spa, voyez la Panamera comme une expérience intéressante autour des 5 sens. Pour le toucher, les matériaux et les massages vous combleront. Pour l’ouïe, les systèmes audio Bose ou Burmester vous combleront. Pour la vue, la qualité et là finesse des matériaux vous éblouiront. Pour l’odorat, le système de ionisation prendra soin de votre nez. Seul manque le goût mais là le défi paraît compliqué.

Trois nouveaux moteurs et l’apparition du boite auto à 8 vitesse

porsche, panamera, testdrive, essai, berline, voiture luxeGénéralement les histoires de motorisations ce n’est pas notre truc. Mais là, après avoir pu jouer avec cette nouvelle Panamera sur les petites routes aux alentours de Valence, force est de constater que non seulement la voiture est bien assise sur la route et que les motorisations nous permettent vraiment de nous amuser au volant. Ces deux facteurs offrent un vrai confort de conduite mais aussi une incroyable sensation de sécurité. On sent que l’on peut avoir confiance en notre “monture”. D’ailleurs la nouvelle boite de vitesse à 8 rapports apportent plus de confort sur les longs trajets et qui permettent d’économiser du carburant. La vitesse maximale est elle atteinte dès le 6ème rapport.

Ainsi, la Porsche Panamera s’équipe de 3 nouvelles motorisations : le V6 biturbo de 440 ch pour la 4S essence, le V8 biturbo de 550 ch pour le Turbo ou un V8 biturbo de 422 ch pour la 4S diesel. Notez qu’il y aura également un modèle hybride qui ne sera pas livré avant le mois d’avril. Les autres versions seront quant à elles livrées dès janvier. Selon Porsche la plugin hybride devrait  faire pas loin de 50% des ventes, suivi par le diesel, puis le Turbo et la 4S essence en dernier.

Une invitation à faire de la route

Nous avons essayé la Turbo et la 4S. Dans le deux cas, une seule envie nous saisie : enquiller les kilomètres. La voiture est si bien assise sur la route et la Panamera s’avérant très bien insonorisée, le seul moyen sur l’autoroute de se rendre compte de la vitesse est le son chantant du moteur en mode sport. Sinon vous vous retrouvez à 180km/h persuadé de rouler à 120 km/h.

Une fois sortie de l’autoroute où l’on a l’impression de retenir un étalon furieux, les petites routes sont un vrai régal. La Panamera offre une sensation de sécurité absolue et se pilote sans difficulté une fois que vous avez le gabarit dans l’œil. Car la Panamera est belle mais également large. L’habitabilité a un prix… Et les prix de la nouvelle Porsche Panamera vont de 91.727 € à 169.847 €.

Bref, il est temps de montrer que nous les femmes avons du goût ! Aujourd’hui seule 10% de la clientèle du constructeur allemand est féminine et presque aucune ne s’intéresse à la Panamera. Nos favoris chez le constructeur allemand sont les Boxter, 911 et Cayman, mais avec la 2ème génération de la Panamera, un nouveau véhicule pourrait bien faire son apparition dans notre garage… après avoir joué au loto !

 

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire