Gréve des taxis : les débordements sont de la partie

Une fois de plus qui dit grève dit débordements ! Manifestement en France on pense que le message passe mieux si on dégrade le matériel, pour ne pas parler d’agression physique. Une fois n’est pas coutume et alors qu’aujourd’hui les taxis manifestent contre UberPop, le message fondamental de leurs revendications passe finalement après le récit de leurs “faits d’arme”. Pourtant se battre pour la survie de sa profession est honorable mais les moyens utilisés décevants…

L’arrivée massive des VTC (voiture de transport avec chauffeur) et le succès que ces derniers rencontrent auprès des Français, légitiment tout à fait la demande des chauffeurs de taxi d’ouvrir un débat sur une concurrence qu’ils considèrent déloyales. Et en effet, si on prend l’exemple d’Uber, ce dernier estime avoir autour de 400.00 utilisateurs d’UberPop or ces chauffeurs ne sont autres des particuliers qui ne paient ni cotisations sociales ni impôts, sans oublier qu’ils n’ont pas de licence – hors de prix – à acheter, ne sont pas assurés professionnellement et ne suivent pas les 250 h de formation qui permettent d’obtenir un agrément. Et petit plus non négligeable qui fait rapidement penché le choix des clients en leur faveur : les prix mini qu’ils exercent.

En revanche, si l’on se met du côté de la clientèle, les compagnies de taxis devraient peut-être observer ce que ces VTC, tel qu’Uber, ont apporté de nouveau qui a tant séduit le public français. Se moderniser avec une application sécurisante tant pour les utilisateurs quotidiens, les enfants qui rentrent de soirée et n’ont plus à traîner dans les rues tard dans la nuit à la recherche d’un taxi ou encore les parents qui savent que leurs enfants sont sûrs de rentrer tranquillement à la maison, sont autant de raisons de réfléchir à une évolution des compagnies de taxis ! Autant, on peut entendre la colère des taxis, autant comme toujours on n’espère que l’on ne tombera pas dans une décision manichéenne excluant bêtement le service tant prisé des VTC. Espérons que les compagnies de taxis ont pris conscience qu’elles doivent elles aussi se remettre en question et donner un coup de jeune à leur profession.

 Les VTC une réelle menace pour les taxis ? 

Selon le Monde, il y aurait entre 2.000 à 6.500 chauffeurs indépendants travaillant pour les sociétés de VTC contre 17.700 taxis en Ile-de-France. Mais certains évoquent le nombre de 10.000 conducteurs en incluant les chauffeurs d’UberPop. Côté chiffre d’affaire, il tournerait autour de 3 milliards d’euros, tout chauffeurs (taxis et VTC) confondus. La part des VTC serait de 50 à 100 millions d’euros. Une place qu’ils se sont fait en peu de temps et qui devrait logiquement continuer à grandir…

Pour lutter contre cette nouvelle concurrence, ce sont donc aujourd’hui 2.800 taxis qui sont mobilisés dans toute la France créant une trentaine de points de blocage qui empêchent l’approche des aéroports, des gares, et autres points stratégiques en France. Si aujourd’hui la grève des taxis est dirigée contre UberPop, il est fort à parier que ce n’est que la première marche à franchir avant de faire également interdire Uber puis tous les VTC. Surtout quand on voit avec quelle rapidité le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve semble enclin à exaucer les prières des taxis. En effet, le ministre a déjà “demandé au préfet de Police de Paris de prendre un arrêté interdisant l’activité d’UberPop“. 

Un message de violence plutôt qu’une ouverture de débat

greve taxis, taxis, bernard cazeneuve, courtney love, manifestation, uberpopLes points chauds de la matinée sont indéniablement la Porte Maillot et l’aéroport d’Orly où des taxis ont caillassé des VTC dont un occupé par une mère et son enfant ou encore un occupé par Courtney Love. Les taxis ont également essayé de faire brûler des véhicules, en retourner d’autres et crever les pneus des derniers. De l’autre côté, un chauffeur de VTC a écrasé un chauffeur de taxi qui en ressort légèrement blessé, bref autant de comportements inacceptables qui font passer les revendications au second plan et ne font que faire naître le dédain chez les personnes témoins de ces faits !

Par ailleurs, cette grève des taxis prend également la forme d’une véritable prise d’otage notamment en ayant bloqué une partie du périphérique parisien et en imposant l’immobilisation de nombreux véhicules dans de nombreuses rues de France. Et si le mouvement ne devait “occuper l’espace” que la matinée, les événements semblent bien prendre une tournure plus durable.

La revendication des chauffeurs de taxis ne peut-elle donc pas se faire dans le calme et la discussion plutôt que par la force ? On en viendrait presque à se dire que les VTC sont les gentils et les taxis les méchants ! Heureusement, notre réflexion va plus loin et l’on peut comprendre que les chauffeurs de taxis souhaitent ouvrir un débat constructif mais de là à dégrader les voitures des VTC et agresser leur chauffeur c’est tout bonnement scandaleux ! N’oublions pas que ces derniers cherchent comme tout le monde à gagner honnêtement leur vie et travaillent également dur. 

Et vous que pensez-vous de tout ça ?

6 commentaires

  1. Martine dit :

    Il ne faut pas oublier non plus que les chauffeurs Uber sont nettement plus aimables que les chauffeurs de taxi. En plus ils ne refusent pas des clients parce qu’on ne va pas dans leur direction ou parce qu’ils finissent leur service dans 20min. On est mieux et plus en sécurité en Uber!!!!! Il est tant pour les taxis de se remettre en question !!!

  2. Camcam dit :

    Pour ma part on peut dire ce qu’on veut mais je préfère nettement voir la fille utiliser uber quand elle rentre de boîte que de la savoir aller a la chasse aux taxis dans les rues de Marseille !!! Et puis franchement les taxis ont encore plus perdu des points aujourd’hui avec leur attitude !

  3. Lelo dit :

    Une seule chose à dire : boycott des taxis !!!

  4. Oda dit :

    Il s’agit tout de même d’un mini pourvoir organisé qui exige le monopole et est soutenu par l’état ! Quand on y pense c’est scandaleux ! Quand on est mauvais, on est mauvais et on accepte la défaite ou alors on essaye de se redresser !

Laissez un commentaire