La Dacia Sandero nous fait de l’oeil

Récemment, j’ai eu l’occasion d’essayer les Dacia Sandero et Sandero Stepway dans les environs de Malaga, en Espagne. Et bien, les filles, en quelques secondes on se fait renvoyer dans ses buts par une voiture qui tient vraiment bien la route, pour un prix extrêmement accessible. Je pensais les véhicules de la filiale roumaine du groupe Renault flirter avec le “luxe” d’un utilitaire, aucun doute, j’ai eu tort.

Dacia Sandero, Sandero stepway, steway, voiture femme, Renault

Pour commencer, parlons de la fameuse première impression… physique. Qu’il s’agisse de la Dacia Sandero ou de la Dacia Sandero Stepway (dont j’adore le design), les deux autos imposent un look séduisant aux lignes robustes pour la première et aux airs de baroudeur musclé pour la seconde. Par ailleurs, maintenant que vous commencez à me connaître, vous savez que l’un des points qui me fait le plus facilement craquer pour une voiture est sa couleur.Si une femme ne portera jamais une robe aux coloris peu flatteurs pour son teint, pour ma part je ne flasherai jamais pour une voiture exhibant une robe sans intérêt. Dans le cas de la Sandero, bingo, mon véhicule bleu pétard me tape dans l’oeil !

La beauté intérieure de la Dacia Sandero

En ce qui concerne les finitions intérieurs, rien à signaler. Pas de fausse note mais pas de feu d’artifice, non plus ; les mots d’ordre sont simplicité et efficacité ! Le plastique est certes à l’honneur, mais fait bien le boulot ; on note même une qualité de finitions  revue à la hausse par rapport à la version précédente. Et petit plus avec ce restylage, Dacia offre à ses Sandero, Sandero Stepway et Logan un air de famille incontestable… notamment grâce à une planche de bord commune aux trois.

Renault Dacia Sandero, dacia sandero, dacia sandero stepway, voiture femme, low cost, espagne

Mais la vraie surprise arrive une fois le volant en main. Je  suis certainement un peu naïve mais en arrivant à Malaga, j’étais encore plongée dans le cliché du Low Cost absolument pas adapté à la marque. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais je ne pensais certainement pas m’enfoncer dans la pampa andalouse à bord d’une Dacia Sandero aussi maniable, tenant parfaitement la route même dans des zones quasi montagneuses et ayant une reprise très correcte pour un petit moteur. La Sandero Stepway, quant à elle, semble un peu plus nous secouer… peut-être parce qu’elle est plus haute. Notons par ailleurs que le TCe 90 (essence) est très silencieux et le seul bruit perçu est à la fois sourd et chaud et nous ferait presque penser à celui d’une sportive (en moins puissant évidemment). Et oui je sais, me voilà en train de parler de moteur. C’est peut-être Michael de Blog-Moteur.com avec qui j’ai fait l’essai qui déteint sur moi !

Dacia Sandero, Sandero stepway, steway, voiture femme, RenaultUn seul vrai défaut demeure encore : les bruits de vent mal isolés. Cependant rien de dramatique non plus. Rassurez-vous Mesdames, on peut encore papoter des heures en s’entendant parfaitement. Et puis, surtout pour son prix très abordable ( à partir de 7.900 € pour la Dacia Sandero et 10.590 € pour la Dacia Sandero Stepway) on ne peut pas non plus s’attendre à rouler à bord d’une luxueuse allemande.

Opération séduction réussie pour Dacia

Quand on pense que la marque n’est arrivée en France qu’il y a 7 ans, on ne peut qu’admirer le parcours sans faute du constructeur roumain : entre 2004 et 2011, le nombre de véhicules a été multiplié par 15 et 2 millions de voitures ont été vendus en Europe ! Séduisants par leur prix attractifs, les véhicules Dacia ne snobent pas pour autant la sécurité. Par exemple, la Dacia Sandero arbore désormais une nouvelle face Dacia Sandero, Sandero stepway, steway, voiture femme, Renaultavant qui répond aux normes réglementaires concernant les chocs piétons, mais également des Airbags latéraux, tête et thorax, sans compter les fixations Isofix ou encore le contrôle dynamique des trajectoires.

Et pour donner le coup de grâce aux détracteurs de Dacia : la marque est récemment sortie d’une enquête de 30.000 consommateurs européens comme étant la marque la plus fiable en Europe. Bref, ce petit séjour dans les environs de Malaga a donc été l’occasion de  découvrir deux très bons véhicules, et je serais même bien repartie avec la Sandero dans ma valise !

6 commentaires

  1. Raffi dit :

    il ne faisait pas très chaud à Malaga apparemment … ??

  2. CAT dit :

    Pour moi, Dacia était toujours synonyme de lowcost – donc véhicule bas de gamme. Il semblerait que non en fait, le temps est passé et les choses ont changé !
    Merci pour l’article Clémence, je penserai à regarder du côté de la Roumanie pour mon prochain changement de véhicule 🙂

  3. Jean Louis Moncet dit :

    Fiabilité et bas prix, c’est la recette du succès.

  4. hajar dit :

    bonsoir ;

    je pense investir dans une Dacia step-way mais on me la défendu car dit on qu elle tombe souvent en panne , que le moteur fais du bruit à la longue et qu’ elle n’est pas très bien sécurise. pouvez vous m’éclairer un peu plus ce serai gentil.
    merci

Laissez un commentaire