10 conseils de conduite en hiver !

Alors que les vacances de février battent leur plein, les automobilistes sont nombreux sur les routes. La conduite en hiver pouvant être particulièrement délicate et la majorité des vacanciers allant aux sports d’hiver, Les Enjoliveuses ont fait la liste des 10 astuces et conseils prudence à garder en tête pour accéder aux stations parfois difficiles d’accès.

En hiver plus que jamais, notre voiture est à la merci des caprices météorologiques. Par conséquent, les automobilistes doivent redoubler de vigilance et mettre toutes les chances de leur côté pour assurer à leurs passagers et aux autres utilisateurs de la route une conduite sécurisante. La première attitude à adopter est donc déjà de suivre les 10 conseils qui suivent pour optimiser notre conduite en hiver.

Cependant, même les meilleurs conducteurs ayant respecter les règles de sécurité ne sont pas à l’abris de tout risque d’accident. Ainsi, si malgré tous nos conseils, votre bon sens, et votre prudence, vous êtes victime d’un accrochage, il est toujours rassurant d’avoir un bon plan en poche. Le cas échéant il est important de savoir quoi faire… par exemple, gardez dans votre téléphone les coordonnées d’un bon site de pièces auto et moto d’occasion. Par exemple, France Casse vous permet de faire réparer votre voiture sans vous ruiner grâce à un réseau de casses auto gigantesque puisqu’il s’agit du plus grand en France. Et attendant les secours, mettez-vous bien en sécurité sur la bande d’arrêt d’urgence, et sur autoroute sortez de la voiture et mettez-vous sur le bas côté de la route, derrière les barrières, afin de vous éloigner au maximum des voies de circulation.

Quelques principes de base pour assurer sa conduite en hiver

Voici donc les quelques conseils des Enjoliveuses sur la conduite en hiver. Peut-être vous seront-ils utiles sur cette route des vacances de février bien souvent mouillée ou recouverte de neige ou de verglas. 

1- Première recommandation pour la conduite en hiver : adoptez une conduite souple. Cette dernière permettra de limiter les freinages trop forts qui favoriseraient les aquaplanings ou autres dérapages dangereux. Pour ce faire favorisez les accélérations progressives, évitez les “dépassements sauvages”, arrivez doucement dans les virages, ronds-points et descentes et évidemment oubliez les freinages violents en rallongeant les distances de sécurité. Tous ces petits détails limiteront les risques de perdre le contrôle de votre véhicule. En clair, le secret sécurité est donc d’anticiper ! Si vous avez pleinement conscience de ce qui vous entoure, piétons, deux-roues et autres véhicules, votre conduite sera naturellement plus souple.

2- Quand la conduite se complique pour des raisons météorologique, le trafic est ralenti par des conducteurs prudents qui roulent plus doucement ou par des routes devenues difficilement praticables. Et si ce n’est pas le cas, c’est à vous de donner le rythme en respectant bien les limitations de vitesse. Notez que ces vitesses sont revues à la baisse en cas d’intempérie. Ainsi sur autoroute vous n’êtes plus autorisé qu’à rouler à 110 km/h. 

3- Le hasard n’a pas de prise sur vous. Inutile de prendre le risque d’être bloqué sur des petites routes : n’empruntez que le réseau principal. Si toutefois vous êtes embarqué sur un trajet qui vous semble peu rassurant, n’attendez pas d’être bloqué pour faire demi-tour ! Franchement passer la nuit dans la voiture n’est pas très marrant. Sans compter qu’il y’a suffisamment d’applications pour éviter ce type d’embuches.

4- Bien choisir ses pneus adaptés à la saison et à la conduite en hiver. Honnêtement partir aux sports d’hiver avec des pneus été est presque criminel. De même, il est plus que recommandé de ne pas lésiner sur la qualité et à ce titre des pneus de marque comme Bridgestone devraient vous combler. Inutile de vous préciser que leur pression et leur état d’usure doit être systématiquement vérifiés avant les longs trajets. Notez tout de même que des pneus neige ne dispensent pas des chaînes neige qui sont parfois obligatoires pour le franchissement d’un col.

5- Il est important que vous soyez bien visible en cas de neige ou de brouillard. Vous devez allumer au minimum vos feux de croisement. Vérifiez donc bien que votre dispositif d’éclairage est en bon état de marche avant de prendre la route des vacances.

6- Dans les descentes sur routes enneigées, ou du moins glissantes, une astuce pour limiter la prise de vitesse est d’utiliser le frein moteur et moins la pédale de frein. A l’inverse, accélérez très progressive particulièrement en démarrage en côte et enclenchez directement la 2nd si vous patinez. Gardez surtout bien les roues dans l’axe de la voiture.

7- La conduite en hiver en cas de fortes chutes de neige nécessite une grande concentration et de surtout rester zen : n’hésitez à vous arrêter sur le bas côté de la route en cas de mauvaise visibilité, n’attendez pas le dernier moment pour poser vos chaînes et laissez toujours la priorité aux engins de salage. 

8- Si malgré tout votre voiture part à la dérive et chasse à l’avant ou à l’arrière, ne paniquez pas et ne vous mettez surtout pas debout les deux pieds sur le frein car cela accélèrerait au contraire le déséquilibre de la voiture qui ne pourrait pas reprendre son adhérence sur la route. La bonne réaction est donc de débrayer pour faire tourner les 4 roues à la même vitesse en lâchant brièvement le volant pour que les roues se remettent dans l’axe puis braquez vers la route.

Et de manière plus général, quelque soit le temps et la saison : 

7- Votre voiture doit passer régulièrement une petite visite médicale pour s’assurer de son bon état de marche. C’est l’occasion de vérifier le système de freinage (au moins une fois dans l’année ou tous les 10.000 km), mais aussi de s’assurer des bons niveaux des liquides (lave-glace et essuie-glaces, huile, liquide de refroidissement et évidemment carburant).

8- Avoir un comportement responsable de bon père ou de bonne mère de famille sur la route. Votre conduite doit être responsable tant en matière de vitesse que de distances de sécurité ou encore de pauses régulières. On accuse souvent l’alcool, la drogue et la vitesse mais il ne faut pas oublier que la fatigue peut être un véritable facteur d’accident.

9- Une voiture propre n’est pas qu’une histoire de maniaquerie ! En effet, quelque soit la saison votre pare-brise et vos vitres latérales et arrières doivent toujours être impeccables afin de ne pas nuire à votre visibilité. Pour info, un pare-brise sale fait perdre pas moins de 30% de visibilité au conducteur en cas de forte exposition au soleil… 

10- Ménager votre vue qui est votre première arme de conduite. Il est donc primordial de bien porter vos lunettes pour ne rien manquer de la route et ne pas vous fatiguer. De même, avoir toujours une paire de lunettes de soleil à porté de main peut souvent s’avérer utile.

Conduite en hiver

 

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire