Le plein de sensations en monoplace Formule Renault

Il y a quelques semaines nous lancions un jeu-concours  en partenariat avec CD Sport pour vous faire gagner un stage de pilotage en Formule Renault. Nous avons donc eu la chance de partager cette incroyable journée en monoplace avec notre gagnant, Julien, sur le circuit du Laquais. Retour sur une expérience ébouriffante qui aura mis nos sens en émoi.

CD Sport, monoplace, formule renault, circuit, stage de pilotage, concours, circuit du laquaisLe circuit chez Les Enjoliveuses c’est une passion qui date et qui dure. Mais l’expérience que nous venons de vivre nous a fait franchir une nouvelle étape dans la conduite sportive, en nous plongeant dans un univers aux sensations uniques ! Et pour cela rien de tel qu’une Team de choc, une Team de professionnels, la Team CD Sport !

Si initialement, CD Sport était exclusivement une écurie de course (Formule Renault, V de V, championnat GT), l’entreprise s’est aujourd’hui diversifiée en école de pilotage itinérante pour le plus grand bonheur des amateurs de sensations fortes ! Et si l’on peut vous donner un conseil, foncez et tentez cette expérience intense et décoiffante tellement loin de votre quotidien.

Une prise en main surprenante

Des sensations fortes, on en a eu à nous en faire tourner la tête ! Mais rien de comparable avec ce que l’on a pu vivre jusqu’ici sur circuit. En formule Renault, on franchit encore un échelon. Tous nos sens sont en éveil. On en prend plein la vue. Un coup d’oeil sur la fusée que l’on s’apprête à piloter et la pression monte d’un coup. Et encore, on a rien vu, ni vécu…

Au moment de me faxer dans la monoplace, je suis frappée par la position de conduite très particulière. Le baquet est très étroit – même pour un petit gabarit comme le mien – et mes jambes sont allongées pour atteindre les toutes petites pédales. Pour un peu j’aurais l’impression de m’installer pour une petite sieste ! Autant vous dire que c’est tout le contraire et qu’il va falloir se concentrer pour ne pas mélanger les “mini-pédales” au risque de partir en tête à queue !

En dehors de la position de conduite, il y a la voiture en elle-même qui bouscule mes habitudes. Une fois harnachée dans le baquet, je découvre cette sensation surprenante, puis excitante d’être au ras du sol. L’adrénaline monte encore d’un cran. Puis, premier challenge : démarrer la monoplace. Les débuts sont compliqués. L’auto broute, je suis ballotée malgré le harnais et j’ai une seule obsession : “Ne pas caler, surtout ne pas caler !

Des émotions ébouriffantes 

CD Sport, monoplace, formule renault, circuit, stage de pilotage, concours, circuit du laquaisLa piste s’ouvre enfin devant moi. A partir de ce moment là… du pur bonheur ! Des sensations fortes et un taux d’adrénaline proche du rupteur. Les pneus slick (bande de roulement entièrement lisse) confèrent à l’auto un très bon grip, ce qui permet après quelques tours de chauffe de découvrir la bête et de retarder mes points de freinage en mettant plus de poids sur la pédale de frein. 

Car sur cette Formule Renault il n’est évidemment pas question d’ABS, d’aide au freinage ou à la conduite. Avec son poids plume pour une puissance de 200 chevaux,  le freinage se fait donc intégralement dans les jambes ! Et comme pour toute conduite, un des secrets réside dans la projection du regard et donc l’anticipation. Mes instructeurs Laurent et Thomas me prodiguent de précieux conseils que je m’efforce de mettre en pratique tour après tour. Ca roule, de plus en plus vite, avec cette sensation étrange de voler au ras de l’asphalte.

Rien que de me remémorer la sensation du vent dans le casque, les vibrations de la bête, le bruit impressionnant, l’odeur des pneus et des freins… j’en ai des frissons dans tout le corps et qu’une envie : y retourner !  

Les impressions de notre gagnant Julien

aliette hebert, julien therond, CD Sport, monoplace, formule renault, circuit, stage de pilotage, concours, circuit du laquais« Journée de folie grâce aux Enjoliveuses!

Tout d’abord je retrouve Aliette qui me prend en charge et m’explique ce qui m’attend. Après un repas en terrasse sous un beau soleil, nous arrivons au circuit.

Je suis alors pris en main par Laurent de CD Sport en compagnie de tous les apprentis pilotes. Il nous fait un briefing complet qui nous permet d’avoir les bases nécessaires pour prendre du plaisir dans le baquet de ces Formule Renault : freinage, point de corde, accélération progressive, utilisation de toute la largeur de la piste, comment démarrer et s’élancer…

Il est l’heure d’enfiler la combinaison et la pression monte. Je regarde tourner des stagiaires qui sont là depuis le matin. Le bruit, la vitesse sont impressionnants depuis le bord de la piste. Les départs se succèdent et les voitures qui calent aussi… Ma première victoire serait de réussir à faire un départ propre.

Nous partons pour un tour de reconnaissance du circuit dans un monospace piloté par Thomas, pilote d’endurance en activité. Il nous montre les points de freinage, de corde, les trajectoires et enchaîne un second tour tout simplement ébouriffant ! Qu’est-ce que ça va être au volant d’une monoplace ?!

J’observe Aliette qui s’élance avec brio et enchaîne ses tours, ça veut dire que ça va être à moi. Je mets le casque, les gants, les voitures reviennent et on m’indique la mienne. Je m’installe et déjà sensation unique d’avoir l’impression d’être allongé à 10 centimètres du sol pour conduire ce bolide. C’est à moi, Thomas me fait signe d’embrayer, de démarrer le moteur, d’enfoncer l’accélérateur, relâcher l’embrayage et le bolide se met en mouvement, victoire!!

Les deux premiers tours sont hésitants, je monte les rapports trop tôt mais le moteur qui hurle dans mon dos me donne l’impression qu’il va exploser. Je passe les virages lentement mais les trajectoires sont bonnes. Je prends confiance, la vitesse augmente, la voiture est collée dans les virages. Les freinages sont hallucinants !! J’enchaîne les tours et… drapeau à damier !!! Sentiment de frustration intense…

A la sortie de la voiture, j’ai un sourire qui va d’une oreille à l’autre.

Je recommande à tout le monde d’essayer un jour si la possibilité se présente. Les impressions de vitesse, de freinage, de prendre des virages à une telle vitesse avec une voiture collée à l’asphalte c’est tout simplement ahurissant. Je veux juste remonter dans la voiture et recommencer !

Encore une fois mille mercis aux Enjoliveuses et en particulier à Aliette de m’avoir supporté et encouragé, un énorme merci à CD Sport pour leur accompagnement, leur disponibilité et leur gentillesse avec une mention spéciale à Laurent et à Thomas. »

Merci

Merci à toi Julien pour ta bonne humeur ! Merci également à CD sport, Laurent et Thomas, ainsi qu’à toute l’équipe présente ce jour-là, sans qui, une fois de plus, rien ne serait possible !

Alors si vous aussi vous voulez faire le plein de sensations fortes, n’hésitez pas à faire confiance à CD sport.

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire