La « sécurité enfant » est-elle faite pour les enfants ?

Dimanche dernier, je rentrais d’un super week-end à la campagne… la vraie campagne, le Limousin dans le genre : “En Creuse, vacances heureuses, ailleurs, vacances meilleures !” Enfin bref, peu importe le lieu, seul le retour mouvementé vous intéressera. Un peu d’indulgence s’il-vous-plaît, je suis sûre que je ne suis pas la seule boulette en voiture, hein Charlotte ?

Nous voilà donc parties pour Paris, quatre jeunes filles entassées dans une petite clio pourrie. Au bout de 25 kilomètres d’autoroute, alors que l’ennui nous gagnait, je songe à attraper le saladier de cerises du jardin entreposé dans le coffre. On a de la chance, il aurait pu s’agir de poireaux ou d’échalotes. Mais non. C’est le temps des cerises qu’on commence à déguster gentiment. Et puis, c’est le drame…

J’ai la bonne et heureuse idée de proposer un jeu. J’ignore si vous avez déjà essayé de manger des cerises en voiture, mais si c’est le cas, vous n’êtes pas sans savoir que cela pose un problème majeur : que fait-on des noyaux ? Le cendrier est très vite débordé. Pour pallier ce problème, je suggère que nous les crachions généreusement sur les voitures voisines. Et alliant le geste à la parole, je m’empresse d’ouvrir la portière toute grande, voulant ouvrir la fenêtre ! A 135 kilomètres heures, l’effet est radical.

Je pense que sans ma ceinture, je n’aurais pas pu vous raconter cette histoire. L’appel d’air est si fort que j’ai été projetée vers le vide. Ma voisine a eu alors le réflexe de me tirer violemment vers elle tandis que la pauvre conductrice essayait tant bien que mal de reprendre le contrôle du véhicule zigzaguant sur l’autoroute. La quatrième hurlait à la mort. Fort heureusement, nous n’étions pas encore sortis de Creuse, la route était donc déserte.

Aujourd’hui je me sens un peu ridicule d’avoir confondu la portière et la fenêtre, mais j’ai au moins appris une chose : la sécurité enfants ne sert pas qu’aux enfants. La sécurité enfants peut aussi sauver la vie d’une adulte écervelée.

La prochaine fois je ferai un clafoutis !

 

2 commentaires

  1. Charlotte dit :

    C’est tellement toi ! De mon côté j’essaye régulièrement de baisser le son de l’autoradio avec le bouton pour ouvrir les fenêtres. Idiot, certes. Mais beaucoup moins dangereux. Au pire c’est mon brushing qui en prend un coup.

    • C’est tellement moi ? Lol, je dois le prendre comme un compliment ?
      Le pire c’est qu’au volant de la 206 + je suis toujours autant tenté d’ouvrir la porte plutôt que le fenêtre ! En même temps c’est con de mettre les boutons des fenêtre sur le console centralé !!!!

Laissez un commentaire