Rallye des Princesses d’Automne : c’est parti !

Le premier Rallye des Princesses d’Automne arpente actuellement les routes du Sud-Ouest. Depuis dimanche 16 octobre dernier, une soixantaine de Princesses se sont lancées sur le tout nouveau rallye 100% féminin de Viviane Zaniroli. Zoom sur ces 1.600 km de route entrecoupés de tests de régularité et de soirées glamour…

princesses d'automne, rallye des princesses automne, rallye feminin, bordeaux, saint-tropezC’est dimanche 16 octobre dernier à 8h30 que la première édition du Rallye des Princesses d’Automne a pris son envol. Le parc fermé situé entre la Place des Quinconces et l’Allée de Tourny, accueillait une trentaine d’équipages prêts à rallier Bordeaux à Saint-Tropez. Les participantes se sont lancées sur un rallye de régularité de 1.600 km dans la philosophie unique du Rallye des Princesses.

Mais il n’est de princesses sans coeur ! Ainsi le Rallye des Princesses d’Automne surfe sur “octobre rose” ou la lutte pour le dépistage du cancer du sein. En s’associant à la section bordelaise d’Europa Donna France dans sa lutte contre le cancer du sein, les Princesses d’Automne affichent leur solidarité aux nombreuses femmes victimes de ce fléau.

Pourquoi un rallye d’automne ?

Viviane Zaniroli, la créatrice et organisatrice du rallye, est devenue la référence en matière de rallye féminin. Les places pour le mythique Rallye des Princesses s’arrachent tant le concept plaît. Entre la réelle sportivité du programme et le côté princesse du soir, toutes y trouvent leur compte. Les participantes viennent d’ailleurs chaque année des 4 coins de la planète. Bref, pour réserver sa place il faut s’y prendre à l’avance. Et ce, malgré la suppression des catégories mixtes et des voitures plus modernes, les places continuent à manquer ! 

Conclusion, pourquoi ne pas créer un Rallye des Princesses d’Automne ? Au programme : beaux paysages, belles voitures, tests de régularité, hôtels haut de gamme et grand retour de la catégorie des voitures plus récentes. On garde donc le même esprit Princesses aussi bien au niveau de l’organisation que de la difficulté. Seule différence : les étapes seront plus courtes et dans un décor automnal !

« Le Rallye des Princesses étant généralement complet dès le mois de février, nous avons décidé de mettre sur pieds ce deuxième rendez-vous 100 % féminin, mais également ouvert au véhicules plus récents […]. Les étapes seront plus courtes, offrant un rallye encore plus convivial avec moins de voitures au départ. Des journées plus courtes, mais aussi trois circuits au programme, afin de permettre aux Princesses de lâcher les chevaux. » explique Viviane Zaniroli.

Zoom sur 3 équipages étonnant

Le Rallye des Princesses d’Automne est particulièrement plaisant en cela qu’il nous réserve son lot de surprise. Premier équipage décoiffant : les e-Princesses 1.0. ! Si elles roulent hors catégorie à bord de leur deux Citroën e-Mehari 100% électrique, le défi n’en est pas moins grand. En effet, les Normandes Valérie Bossart et Amélie Bougrier ont dû étudier “chaque étape et déterminer auparavant à quels endroits [leur] assistance devait [les] attendre pour le changement de véhicule » imposé par une autonomie maximum de 200 km.

Autre équipage notable : la MGA de 1956 qui fait office de doyenne du plateau. Pilotée par un duo mère-fille, elle fait ses armes pour la première fois sur un aussi grand rallye.

La Rallye des Princesses d’Automne attire également les as du volant. En effet, l’équipage d’ouverture est composé de Michel Périn, le quadruple vainqueur du Dakar comme copilote, et de son épouse Marie-Christine. Notez que cette dernière est elle aussi copilote professionnelle et lauréate du dernier Rallye des Princesses ! 

Le Rallye des Princesses d’Automne en 5 étapes

16/10 – Etape 1 : Bordeaux – Montauban (296,5 km) – Déjeuner: St Livade s. Lot

17/10 – Etape 2 : Montauban – Montpellier (295,94 km) – Déjeuner: Camares

18/10 – Etape 3 : Montpellier – Pont Royal (299 ,89 km) – Déjeuner: Château d’Arpaillargues 

19/10 – Etape 4 : Pont Royal – Le Castellet (335 km) – Déjeuner: Lustrerie Mathieu (Gargas)

20/10 – Etape 5 : Le Castellet – Saint-Tropez (215 km) – Déjeuner: Cavalaire

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire