Voitures de collection : de l’achat à la restauration

Les anciennes, ce ne sont pas simplement des voitures. C’est surtout toute une histoire qui va avec et qui s’illustre dans le style caractéristique de chacun de ces bijoux. Mais quelles sont les connaissances de bases pour faire ses premiers pas dans cet univers et peut-être acquérir votre première voiture ancienne…

voiture ancienne, voitures anciennes, voiture de collection, acheter voiture de collection, austin healeyLes voitures anciennes sont classées en trois grandes catégories selon leur époque de sortie. On compte ainsi, les « old timers » qui sont les plus vieilles et datent de la période d’avant-guerre. Elles sont souvent chères en raison de leur ancienneté et leur design qui s’assimilent à de véritables œuvres d’art. Ensuite, il y a les « classiques » qui datent environ des années 50 à 80. Elles marquent une épique époque. Ce sont des voitures qu’on reconnait facilement comme des intemporelles et leur valeur ne fait qu’augmenter.

Mais la tendance en ce moment, ce sont les « young timers » ! Ces autos datent des années 80, voire la deuxième moitié des années 70. Elles rentrent tout juste dans la catégorie des anciennes (pour rappel, c’est à partir de 30 ans). Cependant, elles ont beaucoup de potentiel. En général elles sont aussi plus aptes à être utilisées au quotidien, même si ce n’est pas forcément leur but premier. En réalité, ce qui attire les foules, c’est que n’étant pas si vieilles, les prix peuvent être assez bas. Elle permettent donc d’acheter une voiture de collection sans être millionnaire. Et une fois rénovée, elle sera au top pour faire sensation durant les prochaines décennies ! C’est donc un achat qui est vu comme un investissement à long-terme.

A noter qu’il y a des règles avantageuses au niveau des impôts. Les voitures de collection sont considérées comme des objets d’art, donc en plus d’une passion cela peut aussi devenir un projet financier.

La restauration d’une voiture ancienne : un projet passionnel et mécanique

Evidemment, il faut garder en tête que si votre but est de restaurer une ancienne, vous allez y investir énormément de temps (et potentiellement d’argent), en passant des mois dessus. Donc en premier lieu il faut avoir une passion pour ce type de voiture. Et l’idéal est même d’avoir des connaissances en mécaniques. C’est quand même conseillé et si ce n’est pas encore le cas penchez-vous sur la question avant de vous lancer.

Mais parlons pratique. Qu’est-ce qu’il vous faut comme outils pour démarrer la mécanique ? Tout d’abord, il est important de ne pas s’emballer et acheter plein de matériel que vous n’êtes pas certain d’utiliser. Au début, il vous suffit d’avoir quelques trucs de base comme un assortiments de tournevis de tailles différentes, des pinces à circlips et pinces coupantes, quelques marteaux, des clés dynamo et clés plates. Si vous ne les avez pas déjà, le plus simple est de faire un tour en ligne sur un site de confiance offrant une bonne gamme de choix, comme RS Components, et commandez ces outils de base. Pour la suite, je vous conseille d’acheter petit à petit. Au fil des besoins. Et si vous avez besoin d’un instrument juste une fois, peut-être même que vous pouvez l’emprunter à un voisin ou ami !

 

2 commentaires

  1. Autocollec dit :

    Waouhhhhh ….
    “il suffit d’avoir un assortiments de tournevis de tailles différentes, des pinces à circlips et pinces coupantes, quelques marteaux, des clés dynamo et clés plates” ….
    Alors là on touche le sommet. Bravo les filles …. c’est bien les articles sponsorisés par un marchand de “tournevis, marteaux et pinces coupantes”…. mais là, je ne sais pas si vous avez appris beaucoup de trucs à quiconque 😉

Laissez un commentaire