Siège auto “i-size” : application de la 2nd phase de la norme cet été

Avant leur commercialisation, les sièges auto de nos enfants sont soumis à un cahier des charges très précis qui évolue régulièrement. Ainsi depuis juillet 2013, la nouvelle norme “i-Size” est entrée en vigueur pour remplacer petit à petit, et naturellement, l’ancienne législation ECE R44/04.  L’application qui se fait en 3 phases devrait prendre une dizaine d’années à s’installer complètement. Pour l’instant, nous en sommes a l’application de la seconde phase qui entrera en vigueur à l’été 2017.

i-size, siege-auto, securite, securite enfant, R44/04, norme europenne

Etiquette de siège auto i-Size

La nouvelle norme “i-Size” ou “R129” est destinée à augmenter le niveau de sécurité des sièges auto. Et pour cause, 60 % à 80 % des enfants ne sont pas correctement attachés en voiture ! Ainsi, entrée en vigueur en Europe depuis le 9 juillet 2013, cette dernière qui s’applique en 3 phases, cohabitera avec l’ancienne réglementation ECE R44/04 qui date des années 80 et ne la remplacera qu’après 2021 minimum.

Concrètement, la réglementation “i-Size” concerne les enfants de la naissance jusqu’à ce qu’il mesure 105 cm. Actuellement, les sièges enfant les plus répandus étant homologués sous la norme de sécurité R44/04, pas de panique, les parents gardent le choix entre les deux normes jusqu’au remplacement naturel de toute la flotte de siège auto dans plusieurs années.

Deuxième phase pour l’application de la norme “i-Size”

Dès l’été 2017, la législation Européenne concernant les sièges auto appliquera la deuxième phase de la réglementation R129. Cette dernière mettra l’accent sur la meilleure compatibilité isofix des sièges auto avec les voitures grâce à des accords entre les fabricants de sièges auto et les constructeurs automobiles.

En outre, cette seconde phase applique des tests renforcés et les réhausseurs devront désormais être équipés d’un dossier. Attention, notez que les sièges auto avec un dossier assurent un meilleur passage de la ceinture de sécurité sur les épaules et d’une meilleure protection en cas de choc latéral. Par ailleurs, les critères de performances en choc frontal et latéral plus importants permettent une meilleure protection de la tête et du cou de bébé. Autre nouveauté, aujourd’hui, un enfant peut quitter son réhausseur à partir de 135 cm et avec la norme “R129” recommande d’y rester jusqu’à ses 150 cm.

Les autres grands marqueurs de la norme “i-Size”

La nouvelle norme “i-Size” a pour principal objectif d’élever le niveau de sécurité en simplifiant au maximum le choix et l’installation des sièges auto dans le but de limiter l’erreur humaine. Ainsi : 

  • – Tous les sièges devront être isofix
  • L’achat se fait plus en fonction de la taille et non plus du poids. Cette mesure est destinée à simplifier le choix du siège auto parmi une offre abondante. De nombreux parents choisissent un siège auto mal adapté à leur enfant à cause d’un choix trop compliqué. Le but est de pouvoir choisir le siège de son enfant aussi facilement qu’un vêtement.
  • Les enfants restent dos à la route jusqu’à 15 mois et non plus jusqu’à ses 9 kg comme l’autorise actuellement la loi. Voyager dos à la route est 5 fois plus sûr pour un enfant. En effet, pour un enfant être face à la route augmente les risques de lésions à la tête et à la nuque. Et pour cause, la nuque de d’un enfant n’est pas suffisamment développé pour soutenir sa tête trop lourde.

Quelles difficultés dans la généralisation des sièges auto “i-Size”

Cette nouvelle norme constitue certes une réelle évolution en matière de sécurité pour nos enfants. Cependant, l’offre est encore pauvre et surtout très chère. Ainsi, les mères de famille qui voudront favoriser la sécurité de leur enfant devront faire un véritable effort financier jusqu’à ce que les sièges auto “i-Size” se généralisent suffisamment pour l’offre s’étoffe et les prix baissent.

En attendant, les parents gardent la possibilité d’acheter des sièges auto “R44/04” qui restent malgré tout très performant. La norme “i-Size” ne sera la seule sur le marché que lorsqu’elle aura remplacé naturellement l’ancienne réglementation. En clair, aucune sanction ni obligation n’est prévue concernant l’achat du siège auto de votre enfant.

 

2 commentaires

  1. thomas dit :

    La nouvelle norme part d’une bonne idée et cela le sera après la période de transition. En attendant , c’est un sacré bazar !

    L’offre ets pauvre et en plus quasiemetn tous les sièges sont équipés de jambes de force => attention aux trappes au sol sinon le surplus de protection s’évanouit !

Laissez un commentaire