Les voitures anciennes se battent pour garder leur droit de circuler dans Paris !

Nous y approchons à grands pas, à partir du 1er juillet 2016 les voitures anciennes ne seront plus autorisées à rouler dans les rues de la capitale au nom du plan antipollution adopté par le Conseil de Paris. Une mesure bien dommage puisque non seulement la part de voitures anciennes dans le parc automobile parisien est minime, mais également parce qu’il s’agit d’une mesure discriminatoire pour ceux qui ont économisé pour acquérir une voiture de charme. Par ailleurs, ces dernières constituent tout bonnement notre patrimoine. Ainsi cette nouvelle mesure retire la partie la plus poétique, la plus sentimentale et la plus esthétique de l’univers auto. 

La phase 2 du plan de lutte contre la pollution de l’air est lancée. Après les poids lourds et les autocars immatriculés avant 2001, c’est au tour des voitures anciennes mis en circulation avant 1997 et jugées trop polluantes de perdre leur droit de circuler librement dans les rues de la capitale française. Les belles n’auront désormais plus la possibilité de se promener dans Paris du lundi au vendredi, entre 8h et 20h.

Si le mois de juillet arrive à grands pas, tout ne semble pas pour autant perdu. En effet, la Mairie de Paris et Alain Guillaume, président de la Fédération française de véhicules d’époque (FFVE) ont confirmé à 20 Minutes que les propriétaires de véhicules de plus de 30 ans détenteur d’une carte grise collection, pourraient échapper à ces restrictions. Une information à prendre encore avec des pincettes puisque les discussions avec la mairie et la préfecture de police sont, certes, en bonne voie mais pas encore terminées.

Ce sont en revanche, les Youngtimers (collectionneurs de voitures âgées de 20 à 30 ans) qui paient au prix fort la volonté de la mairie de Paris de lutter contre les problèmes de pollution. Ces derniers sont généralement des trentenaires parisiens qui ont travaillé dur pour pouvoir s’offrir une voiture de caractère dotée du charme d’une voiture classique. Et ce sont précisément eux et non les collectionneurs de très vieilles voitures qui utilisent leur auto comme voiture principale. Et puis, une autre question est soulevée par cette communauté : quand sont-ils censés emmener leur voiture chez le garagiste ? Ces différentes remarques font réfléchir au point qu’une nouvelle discussion est lancée pour accorder un crédit de jours de circulation aux yougtimers. Mais là encore rien n’est fait au grand regret de François-Xavier Basse, directeur de publication de Youngtimers, le mensuel dédié à ces collectionneurs :

 “Ces restrictions de circulation sont des atteintes à nos libertés, estime-t-on dans le collectif. Et c’est d’autant plus regrettable que ces mesures s’appuient sur le critère de l’âge du véhicule et non pas du niveau de pollution qu’il dégage. Un véhicule de plus de 20 ans très bien entretenu pollue pourtant moins qu’un diesel acheté il y a sept ans mais dont on n’a jamais changé le pot catalytique. »

Les voitures anciennes ont encore de beaux jours devant elles

Si cette étonnante mesure à l’encontre des voitures anciennes fait grincer des dents les amateurs de voitures de collection, cela est pourtant loin de signer la fin du règnes des plus belles dames du monde automobile. En effet, on ne compte plus les rallyes de voitures anciennes, ni les coups d’oeil des passants qui tombent nez à nez avec une de ces autos qui font rêver aussi bien les passionnés automobile que celles et ceux qui ne portent aucun intérêt aux véhicules modernes. Et oui, la voitures anciennes est le langage commun à tout le monde, car nous avons tous un souvenir nous faisant vibrer à bord d’une voiture datant d’avant 1997, nous remarquons tous les lignes esthétiques et élégantes de ces dernières et nous reconnaissons tous les sensations de conduites inégalées à bord de celles-ci.

Ainsi, si comme nombreux Français, vous avez vous aussi envie d’entrer dans le cercle très apprécié des propriétaires de voitures anciennes, Les Enjoliveuses vous ont dégotté le bon plan que vous attendiez : la plateforme d’achat et de vente de véhicules classiques d’occasion Classic Trader. Ce site internet, véritable marché international pour les voitures classiques, vous offre la possibilité de faire un véritable voyage dans le temps au pays des voitures de votre enfance… En clair, que vous vouliez agrandir votre collection, acquérir votre première auto ancienne ou encore simplement rêver en flânant sur les pages du site, chacun en ressortira avec le sourire !

 

3 commentaires

  1. Mr Boromé dit :

    Madame,Monsieur ,
    Je suis collectionneur de véhicules anciens,amateurs & soucieux de transmettre notre patrimoine automobile ,de participer à de nombreux rassemblements pour faire connaitre l’histoire de l’automobile à travers les temps ; je trouve discriminatoire de nous interdire cette circulation & empercher de connaitre à la jeune population de savoir historique (vu la quantité infime des ce genres de véhicules et de leur usage!
    Par-contre, en prenant lecture de divers analyses sur les carburants employés pour l’automobile , il serait bon de publier la différence par exemple sur l’essence et le GO.'(pour la nocivité sur l’homme & la nature) .La population serait bien surprise sur ces données qui sont cachées au grand public

    Courtoisement Mr André Boromé

    • Bonjour Mr Boromé,
      nous partageons tout à fait votre point de vue !!
      Mais manifestement pour la mairie de Paris, le seul pollueur est l’automobiliste. A leurs yeux, il ne semble pas exister d’autres sources de pollution.

  2. Youngtimer dit :

    Effectivement ce sont les propriétaires de youngtimers qui sont les plus impactés par cette mesure. De plus bon nombreux d’entre eux roulent tous les jours avec leur youngtimer. Et quand on sait que d’autres agglomérations emboîtent le pas de la ville de Paris, il y a de quoi s’inquiéter.

Laissez un commentaire