10 Volkswagen Amarok en lice pour le Rallye Aicha des Gazelles

Volkswagen Véhicules Utilitaires s’est engagé dans le 24ème Rallye Aïcha des Gazelles avec dix Amarok, pour la quatrième année consécutive. Dix équipages internationaux qui se sont lancés dans le désert marocain avec des versions 2.0 TDI 163 chevaux 4Motion, rehaussées et avec des suspensions renforcées. Les Amarok concourent dans la catégorie 4×4.

Pour ce 24ème Rallye Aïcha des Gazelles, 24 nationalités sont engagées. Les équipages 100% féminins viennent d’Allemagne, Afrique du Sud, Angola, Belgique, Bulgarie, Canada, Colombie, Congo, Egypte, Etats-Unis, France, Gabon, Indonésie, Italie, Luxembourg, Maroc, Nigéria, Norvège, Portugal, Royaume-Uni, Sénégal, Suisse, Vietnam, Yemen. 

les enjoliveuses, Volkswagen, amarok, rallye aicha des gazelles, marocLes “team Amarok” sont parties de Trocadéro, le 15 mars dernier, ont traversé la France et le nord de l’Espagne avant d’embarquer à Barcelone pour une traversée en bateau jusqu’à Tanger et terminer la route jusqu’à Erfoud, site du grand briefing pré-départ. 

Un début de Rallye idéal

La première étape a eu lieu jeudi 20 mars, après un prologue dont les résultats ne comptent pas pour le reste de la course mais pour le rang de départ de cette première journée. 125 kilomètres (pour la distance minimum donc idéale) en boucle autour de Nejak. Avec seulement 960 mètres parcourus en plus, c’est un exploit que réalise la team 161 au volant d’une Volkswagen Amarok, Jeanette James (Royaume-Uni, 6ème participation) et Anne-Marie Borg (France, 5ème participation), elles terminent en première position. Rappelons que le Rallye Aïcha des Gazelles n’est pas une course de vitesse mais de distance parcourue, chaque kilomètre au-delà de la distance idéale étant sanctionné par une pénalité. Un autre équipage Amarok, le 165, composée de la Miss France 2004 Laetitia Bléger (3ème participation) et Maud Garnier (6ème participation) a fini en quatrième position de cette première étape.

les enjoliveuses, Volkswagen, amarok, rallye aicha des gazelles, marocA la deuxième étape, qui compte 192 kilomètres, les équipages rencontrent de drôles de plantes qui ressemblent à des choux-fleurs mais n’en ont que l’apparence. En effet dès qu’elles tentent de les passer, les Gazelles se rendent vite compte que ces plantes sont dures comme des rochers, heureusement que leurs Amarok sont assez hauts pour passer au-dessus ! Elles restent tout de même vigilantes, les stratégies changent, évoluent, y compris pour les habituées du désert marocain. A la fin de cette épreuve, l’équipage 161 est toujours en tête, avec 16 kilomètres de plus que le parcours idéal, et le 160 termine quatrième.

Les étapes redoutées et cruciales

les enjoliveuses, Volkswagen, amarok, rallye aicha des gazelles, marocLa troisième étape est l’une des plus redoutées du Rallye, les dunes de Merzouga. Ayant le choix entre trois parcours, la plupart des Amarok ont décidé d’affronter le plus extrême, afin de ne pas perdre en pénalité les points qu’elles ont précieusement gagné lors des deux premiers jours. L’équipage 161 termine cinquième mais conserve la première place au classement général puisqu’elles n’ont parcouru que 5,22 kilomètres de plus que le parcours idéal. Leurs collègues de l’équipage 160 arrivent en quatrième position.

Le marathon débute avec la quatrième étape qui va durer deux jours. Plus de 320 kilomètres en totale autonomie sans assistance mécanique le soir ni ravitaillement de carburant. Cette nouvelle étape a été signe de solidarité entre la team Volkswagen mais aussi avec les concurrentes, ce Rallye est celui de l’entraide ! Après deux journées intenses, l’équipage 161 termine en première position ce qui permet aux Gazelles Amarok de garder la tête du classement général. 

To be continued…

Suivez le Rallye Aïcha des Gazelles sur Twitter (@Rallye_Gazelles) et Facebook !

Crédit photos : Volkswagen

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire