PV : Bientôt des voitures qui verbalisent les stationnements impayés

Alors que nous avons appris récemment que le prix des PV de stationnement devrait augmenter en 2018, nous découvrons maintenant que les contrôles devraient être incroyablement renforcés grâce à une voiture capable de distribuer des amendes pour défaut de paiement… sans même avoir besoin de s’arrêter ! Dès 2018, les pervenches pourraient donc bien perdre leur képi au profit de voitures connectées capables de contrôler 1.500 véhicules par heure. Une efficacité redoutable.

voiture, robot pv, stationnement, pv stationnement, voiture robot PV

Vous n’aimiez pas les pervenches ? Vous allez détester ces voitures connectées qui affichent une productivité au moins 10 fois supérieure à celle des contractuels, avec 1.500 voitures contrôlées par heure contre 200 pour les pervenches. Selon “Auto Plus”, ces voitures capables de repérer les stationnements impayés devraient se promener dans nos rues dès 2018.

Surmontées de caméras, ces voitures “flasheuses” conduites par deux agents n’auront même pas besoin de s’arrêter pour distribuer des PV. Alors même qu’elles avanceront dans la rue, ces véhicules baptisés “scancars” pourront lire les plaques d’immatriculation des véhicules garés et les comparer instantanément avec celles enregistrées sur les horodateurs et applications permettant de payer le stationnement. De cette manière, la voiture pourra savoir si le titulaire de la plaque en question a bien payé et si le temps autorisé n’est pas dépassé. Si jamais, un défaut de paiement est révélé, le PV sera alors automatiquement envoyé au propriétaire de la voiture.

Pour info, ces véhicules sont actuellement en test dans les communes de Seine-Saint-Denis et Aubervilliers avec une Renault Clio et dans le Val-de-Marne avec une Peugeot 2008. En trois mois, ce sont ainsi 13.800 amendes qui ont été dressées par la Clio. Ailleurs en Europe, ce système a également fait ses preuves comme à Utrecht aux Pays-Bas où le nombre de stationnements payés à augmenter de 30 %. Les automobilistes français seront donc ravis de profiter d’un complément aux radars de vitesse pour payer encore quelques PV supplémentaires au moindre quart d’heure de dépassement…

Le tarif des PV revu à la hausse en 2018

Petit rappel, pour celles et ceux qui sont passés à côté de cette excellente nouvelle : à partir du 1er janvier 2018, le PV pour stationnement impayé ou dépassé devrait être revu à la hausse. Jusque là fixé à 17 € pour tout le monde, cette amende sera remplacée par une redevance baptisée forfait post-stationnement (FPS) dont le montant sera fixé librement par chaque municipalité. Ainsi, il devrait généralement passer de 17 € à 35 €, mais pourrait atteindre des sommets à 50 € dans certains quartiers de Paris !

Par ailleurs, à cette même période, des sociétés privées seront autorisées à prendre en charge la surveillance du stationnement payant. Ces sociétés qui bénéficieront d’une prime à la performance seront ravies de profiter de l’efficacité quasiment industrielle des voitures “flasheuses”.

Un « robot-avocat » pour ne plus payer de PV de stationnement !

Une once d’espoir arrive tout de même pour celles et ceux qui retrouvent leur voiture décorée d’un PV injustifié. Cela peu arriver et dans ces cas là, on est plutôt démuni. Contester une amende n’est pas toujours très simple car il est rarement rentable de payer un avocat pour nous rédiger le courrier ad hoc.

Partant de ce constat, Joshua Browder, un jeune étudiant britannique de l’université de Stanford (USA), a mis au point un site baptisé “DoNotPay” (ne payez pas) qui remplace l’avocat par un robot. Pour en profiter il suffit de répondre à quelques questions, dont la raison pour laquelle ce PV est injustifié. Ensuite, le site élabore gratuitement un courrier avec un argumentaire juridique digne d’un véritable avocat. Une excellente idée qui depuis sa création en 2015, a permis de faire sauter pas moins de 4 millions de dollars d’amende au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, soit 160.00 amendes.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire