Mauvaises habitudes au volant : quelles sanctions encourt-on ?

Alors que nous sommes entrées de plain-pied dans la grande période des vacances scolaires, il est temps de faire un petit point sur les mauvaises habitudes des Français au volant. Des infractions qui peuvent coûter chères en points, en PV et également en vies humaines. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de prendre la route des vacances…

Vous vous sentez prête pour attaquer les kilomètres de bouchons qui vont envahir le réseau routier français jusqu’à la fin du mois d’août ? Tant mieux car il est presque impossible de passer à travers les mailles du filet. Que vous preniez vos congés en juillet ou au mois d’août, une chose ne change pas : la route est longue, chargée, dangereuse et théâtre de nombreuses infractions. S’il est difficile de mesurer la fatigue au volant, il y a beaucoup de mauvaises habitudes que l’on pourrait facilement éradiquer.

Et en effet, une étude de la compagnie d’assurance Aviva et réalisée par l’institut Ipsos auprès de 14.545 automobilistes de 13 pays différents (dont 1.000 automobilistes français), révèle que les mauvaises habitudes ont la vie dure. Ainsi en France, 80% des automobilistes admettent ne pas toujours adopter de bons comportements au volant. Ils sont pourtant classés parmi les bons élèves au niveau international, ce qui laisse perplexe.

Quelles sont nos infractions “préférées” ?

Chez les Français les pires vices se cachent derrière les limitations de vitesse non respectées (74%), la conduite après avoir bu (17%) et les bavardages avec les passagers (89%). En revanche, nous sommes en queue de peloton lorsqu’il s’agit de se maquiller au volant (3%) ou d’utiliser son téléphone (appels, SMS, consultation des réseaux sociaux…). Sur ce dernier sujet la France apparait même dans le trio de tête des pays où les automobilistes déclarent utiliser le moins les nouvelles technologies avec pourtant 39% de contrevents ! De gros efforts restent donc encore à faire !

Et attention, si la fatigue n’est pas mentionnée dans cette étude, le danger n’en est pas moins présent. Il est donc primordial de s’écouter et de s’arrêter au moindre signe de fatigue, ou au moins toutes les deux heures.

infractions, securite routiere, tongs au volant, maquillage au volant, interdiction, sanction, amende, PV, sandwich au volant, telephone au volant

De nombreuses idées reçues erronées

En revanche, contrairement à ce que l’on entend régulièrement, il n’est mentionné dans le Code de la route aucune interdiction d’écouter de la musique, de porter des tongs, de manger un sandwich ou de chercher quelque chose dans la boîte à gants du véhicule. Mais attention, les choses ne sont pourtant pas si simples. L’article R.412-6, laisse tout pouvoir aux forces de l’ordre de juger si votre comportement est dangereux et donc répréhensible au même titre que les infractions habituelles : 

« Le conducteur doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux vis-à-vis des autres usagers. (…) Tout conducteur doit constamment se tenir en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. »

Petite mise à jour tout de même du code de route concernant les deux et trois roues motorisées. Depuis le 1er juillet dernier, ils sont obligés d’arborer des plaques d’immatriculations de même dimension : 210×130 mm. Attention, les conducteurs qui seraient pris circulant avec une plaque non-conforme, illisible, amovible ou mal-positionnée risque une amende de 135 €.

Quel tarif pour quelles infractions ?

Commençons par le téléphone au volant qui semble malheureusement remporter un franc succès autour du monde. Si en France, avec 39% de contrevenants avoués, nous faisons office de bonne élève, la mise en danger de soi et des usagers de la route reste très élevée. La facture est donc proportionnellement salée avec une sanction de 3 points de moins sur le permis de conduire accompagnée de 135 € d’amende. Notez que de surcroit, il est interdit d’avoir un un écran dans le champ de vision d’un conducteur au risque de devoir s’acquitter d’une amende de 1.500 € et de 3 points.

Pour les Français la vitesse est également un excès très répandu : les Français avouent être particulièrement imprudents (74%) en ce qui concerne les limitations de vitesse alors que selon les forces de l’ordre, les excès de vitesse sont la cause principale de 26% des accidents mortels. souligne Agnès Paquin, Directrice générale déléguée d’Aviva Assurances. Une bonne raison d’être responsable sur la route des vacances et de jouer du régulateur de vitesse ! Et en ce qui concerne la punition, tout dépend de l’excès de vitesse.

En outre, fumer en voiture en présence d’un mineur peut vous coûter 68 € et les jeunes conducteurs conduisant avec plus de 0,2 g/l d’alcool dans le sang risque 4.500 € d’amende et 6 points de retrait.

Les automobilistes encore trop peu concernés par la sécurité routière

Malgré les nombreuses campagnes de prévention routière, l’étude révèle donc que les automobilistes du monde entier réitèrent inlassablement les mêmes infractions. Une attitude dangereuse que déplore Agnès Paquin :

“Ces résultats plutôt préoccupants montrent l’importance de la prévention et nous sommes convaincus que les assureurs doivent jouer un rôle actif dans ce domaine. […] Cette étude montre aussi que les comportements dangereux au volant ne sont pas qu’un problème français mais bien international. A la veille des grands départs en vacances, nous souhaitons redire qu’au volant, des vies sont en jeu et rappeler aux automobilistes leur responsabilité sur la route».

Bref, prenez la route reposée, préparez bien votre voyage et respectez le code de la route à la lettre. Les excès de vitesse ne font pas gagner plus de quelques minutes et ces risques ne valent pas le prix d’une vie. Une bonne route pour de bonnes vacances. Et pour vous accompagner, nous vous proposons notre playlist sur-mesure

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire