Grève de la SNCF : les bons plans auto

Demain débute le grand mouvement de mobilisation des cheminots. Une grève qui s’apprête à perturber les transports régulièrement pendant trois mois. Et cette agréable période de prise en otage débute demain, jeudi 22 mars 2018. Heureusement une solution est offerte à ceux qui se retrouvent coincés chez eux, avec le remboursement des trajets partagés proposé par de nombreuses plateformes de covoiturage.

A partir de demain, jeudi 22 mars, et durant tous les jours de grève avec préavis, Ile-de-France Mobilités offre le covoiturage aux passagers et dédommage les conducteurs de 10 centimes par kilomètre parcouru. Si les différentes plateformes de covoiturage remboursent les trajets les conditions varient entre chaque entreprise en fonction de la distance ou du montant. Renseignez-vous sur leur site !

 Pour mémoire, la grève du ferroviaire débute ce jeudi 22 mars 2018 et durera par intermittence entre avril et juin. La fréquence devrait être de 2 jours de grève pour 3 jours travaillés. Pour le programme des “festivités” c’est ici.

Pour bénéficier de cette gratuité sur vos trajets en covoiturage, il faut que vous utilisiez l’application ou le site ViaNavigo. Ensuite, via ce site vous pourrez passer par l’un de ses 9 partenaires qui propose la gratuité des trajets de covoiturage réalisés sur les jours de grève avec préavis : BlaBlaLines, Citygoo, Clem’, Covoit’ici, IDVROOM, Karos, Klaxit, Ouihop et Roulez malin.

Les VTC plus ou moins solidaires selon les entreprises

greve, covoiturage, lecab, greve sncf, greve ferroviaire, covoiturage gratuitDemain votre meilleur ami sera incontestablement LeCab et non Uber. Et pour cause le premier, met en place une offre spéciale pour affronter ce jeudi noir. De 6h à minuit, le prix de la course sera fixé à 1,90€ dans le sens Ile-de-France vers Paris et pour les trajets paris intra-muros. En revanche, il n’est pas certain que l’entreprise puisse renouveler cette offre au-delà de la première journée de grève.

Cela dit, on félicite tout de même l’effort de l’application LeCab quand on voit que Uber se contente de “suivre la situation de près”. Sans compter que l’application ajuste ses prix en fonction de l’offre et de la demande et qu’il n’est donc pas exclu de voir les prix augmenter. Pas très fairplay !

Quelques offres sur le covoiturage dans d’autres villes françaises

Si les Franciliens ont plusieurs offres intéressantes pour se passer de la SNCF sans pour autant se ruiner en taxi, les autres grandes villes françaises sont également solidaires des citoyens pris en otages. Ainsi Lyon, Toulouse, Bordeaux ou Lille, pourront profiter de la gratuité sur les trajets courts avec des sociétés comme Klaxit et BlaBlaLines.

Par ailleurs, le site de covoiturage IDVroom rembourse les trajets effectués en France à partir du 21 mars et jusqu’à l’arrêt des perturbations. Cette offre marche pour des parcours allant jusqu’à 80km partout en France.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire