Rétromobile : des voitures d’exception sous le marteau d’Artcurial !

Rétromobile 2019 arrive à grands pas. Et avec l’installation de ce sublime « garage d’anciennes » porte de Versailles, vient la mythique vente aux enchères Artcurial Motorcars. Et cette année, dans un hangar de l’aéroport d’Orly, nous avons eu la chance de découvrir en exclusivité les stars de cette fameuse vente. Préparez-vous à en prendre plein la vue…

artcurial, artcurial motorcars, retomobile, retromobile 2019, voitures anciennes, voitures de collectionDu 6 au 10 février prochain se tiendra la 44ème édition du salon Rétromobile. Avec plus de 600 voitures exposées, une centaine de clubs présents sur place et 3 halls accueillant les voitures qui ont fait notre histoire, ce salon est un véritable voyage dans le temps. Mais en dehors de cette promenade au milieu des voitures anciennes, l’événement est ponctué de 3 moments forts et particulièrement attendus : les ventes officielles Artcurial Motorcars !

C’est donc en avant-première, que nous avons eu la chance incroyable de découvrir les stars de cette vente. Arrivées à Orly, elles ont été installées le temps d’une journée et quelques photos dans un hangar de l’aéroport. C’est là que nous avons pu approcher ces voitures d’exception, certaines extrêmement rares et aux prix parfois indécents. Mais à ce niveau là, les prix ne comptent plus. On ne parle plus de voitures, mais d’oeuvres d’art !

Rétromobile 2019 by Artcurial Motorcars : une vente d’exception

Ce sont les passionnés du monde entier qui seront présents à la vente officielle Artcurial . Sur place ou accrocher à leur téléphone, ils s’arracheront certaines voitures rarissimes dénichées par les équipes de la maison française de vente aux enchères. Voici donc un petit aperçu des biens d’exception que nous avons eu la chance d’approcher avant leur mise en vente.

artcurial, artcurial motorcars, retomobile, retromobile 2019, voitures anciennes, voitures de collectionL’Alfa Romeo 8C 2900B Touring Berlinetta : il en existe moins de 50 exemplaires et seulement 5 ont été produits dans cette carrosserie « Touring » homologuée pour la route. Cette voiture de 1939 est estimée entre 16 et 22 M€. Son propriétaire se sépare de cet exemplaire de 200 ch après l’avoir eu pendant 43 ans en sa possession.

Bugatti 51 Grand Prix : c’est le second bijou d’avant-guerre de la vente. Produite en 1931, elle est estimée entre 4 et 5 M€.  Il s’agit là encore d’un véhicule très rare. Et pour cause, il existe peu de Bugatti de Grand Prix avec un historique aussi complet et un beau palmarès : 6ème au général au Grand Prix de Monaco de 1932 et plus d’une quarantaine de Grand Prix à son actif.

Maserati A6CGS par Fantuzzi : produite en 1953, cette Maserati de compétition a été essayée par le grand Juan Manuel Fangio « himself ». Estimée entre 3,75 et 4,5 M€, grâce à sa restauration exceptionnelle, elle peut prendre la route et la direction des circuits sans aucun problème.

Serenissima Spyder par Fantuzzi : elle date de 1966 et est estimée entre 1,3 et 1,8 M€. Elle a participé aux 24 heures du Mans et est l’unique Spyder restante sur les deux construites dans cette carrosserie aluminium réalisée par les ateliers italiens Fantuzzi.

Serenissima Agena : estimée entre 40.000 et 600.000 €, cette voiture de collection datant de 1967, affiche un état quasi neuf.

Serenissima Ghia GT : le coupé de 1968 est estimé entre 400.000 et 600.00 €. Cette voiture a été dessinée par le grand designer Tom Tjaarda.

artcurial, artcurial motorcars, retomobile, retromobile 2019, voitures anciennes, voitures de collection« The Grey Collection » : ces 4 voitures de collection sont toutes grises selon la volonté de leur propriétaire. Parmi elles, une Ferrari 275 GTC de 1966 (estimée entre 2,3 M€ et 2,6 M€), une Ferrari 250 Lusso de 1966 (estimée entre 1 M€ et 1,3 M€), une Aston Martin DB4 Série V de 1962 (estimée entre 900.000 € et 1,1 M€) et une Ferrari 512 TR.

Une vente à 3 temps

Vendredi 8 février 2019 : Vente des voitures de collection avec en tête d’affiche l’Alfa Romeo 8C 29000B Touring Berlinetta de 1939. Avec une estimation entre 16 et 22 millions €, on a hâte de savoir à quel prix elle partira.

Samedi 9 février 2019 : vente de 90 motos classiques provenant d’une importante collection italienne, et plus précisément de la marque MV Agusta.

Dimanche 10 février : vente « Racing, Flying, Yatching ». Elle sera suivie de la vente « Vibration » qui présentera la plus importante collection au monde de casques et d’accessoires de Formule 1. Avec 189 casques et 150 combinaisons, des volants et d’autres équipements, tous seront présentés sans prix de réserve.

1 commentaire2

  1. Dida dit :

    Bonjour,

    Je crois que cet événement est une occasion de revivre un peu le passé. C’est également le moment de découvrir toutes les générations de voitures. Merci pour l’info !
    En passant, n’hésitez pas à passer sur https://www.tutto-parts.fr/ également.

    A plus !

Laissez un commentaire